Désaccord

In: Business and Management

Submitted By Ritos
Words 3933
Pages 16
Министерство образования и науки Российской Федерации Государственное образовательное учреждение высшего профессионального образования Славянский-на-Кубани государственный педагогический институт

«Утверждаю» и.о. ректора Яценко А.И. «____»_______________2011г.

РАБОЧАЯ ПРОГРАММА ДИСЦИПЛИНЫ «Интерпретация текста» направление подготовки 050100 ПЕДАГОГИЧЕСКОЕ ОБРАЗОВАНИЕ Профиль «Английский язык», «Немецкий язык» Квалификация (степень) БАКАЛАВР Форма обучения ОЧНАЯ

Славянск-на-Кубани 2011г

ДИСЦИПЛИНА «Интерпретация текста» Направление: 050100 педагогическое образование Квалификация (степень) бакалавр Объем трудоемкости 10 кредитов (360 часов, из них: 180 часов аудиторной нагрузки, 180 часа самостоятельной работы, контроль самостоятельной работы 8 часа) 1. Цель дисциплины: Формирование системы знаний, умений и навыков, связанных с основными принципами интерпретации художественного текста. Задачи дисциплины: - рассмотрение интерпретации как теоретической проблемы; - ознакомление со структурой художественного текста и системой художественных средств, реализующих сообщаемую в тексте основную и дополнительную информацию; - изучение различные методов интерпретации художественного текста; - развитие и совершенствование навыков чтения и говорения, обсуждения отдельных проблем, обоснования своей позиции; - развитие навыков интерпретации (толкования) художественного текста и его лингвистического (стилистического) анализа; - развитие навыков перевода текстов художественного стиля, достижения лингвистической и социокультурной компетенции в профессиональной деятельности; 2. Место дисциплины в структуре ООП: Дисциплина «Интерпретация текста» относится к вариативной части профессионального цикла (Б.3.ВВ.02). Для освоения дисциплины «Интерпретация текста» студенты используют знания, умения, навыки, сформированные в процессе изучения дисциплин: «Практика устной и письменной речи»,…...

Similar Documents

Analyse Économique de La Crise Sociologique Grecque

...identités et les ressources de chaque acteur…………………4 B) Les buts et les stratégies des acteurs……………………………..6 C) Les enjeux du cas.………………………………………………..8 a) Enjeux économiques……………………………………………..8 b) Enjeux politiques…………………………………………………8 c) Enjeux symboliques…………………………………………...…9 Conclusion…………………………………………………………………………….…9 Référence………………………………………………………………………………..10 Introduction : La Banque centrale européenne (BCE), le Fond Monétaire International (FMI) ainsi que l’Etat grec ont pour objectif commun de redresser la situation économique de la Grèce. Cependant la diversité des acteurs (intérêts, buts, identités) entrainent quelques désaccords. On peut se demander, si ces trois grands acteurs vont dans le même sens pour atteindre leur objectif commun. Autrement dit dans quelle mesure leurs désaccords entravent la résolution de cet objectif ? Nous allons dans un premier temps identifier le contexte puis dans un deuxième temps, nous présenterons l’analyse. Le contexte : A) Situation présente de la Grèce : Depuis 2010, la Grèce se retrouve dans une situation économique des plus précaires. En effet, son niveau d’endettement après la crise économique mondiale s’évaluait à près de 120% de son produit intérieur brut. La population grecque se retrouve donc dans une période de grande austérité économique, le taux de chômage total s’élevant à 10%, cette proportion doublant chez les jeunes de 15 à 29 ans. Bref, les difficultés économiques et la......

Words: 2985 - Pages: 12

Vuitton

...être détruit pour 2% ou doivent être vendues à moindre couts par les distributeurs. De plus, les clients insatisfaits reportent leurs achats (20%), achète un autre produit LV (10%), se tournent vers les concurrents de LV (40%) ou décident d’acheter au produit totalement différent (30%). Un marketing trop tourné vers l’image de groupe et pas asses vers ses produits de fond. Enfin, le développement de faux LV est en pleine expansion et nuit à l’image du groupe. * Au terme de l’analyse des différents problèmes auxquels est confrontée l’entreprise Louis Vuitton, il apparait que les directeurs des différents services défendent leurs propres intérêts. En effet, par exemple, le directeur marketing et le directeur logistique sont en désaccord sur la stratégie à adopter en matière de mode de transport des produits. Le directeur marketing souhaite  bénéficier dans ces points de vente d’un stock important et d’un renouvellement rapide de ceux-ci. Dans ce but, il préconise l’avion comme mode de transport généralisé. Toutefois, le directeur logistique n’est pas aussi enthousiaste en affirmant qu’une telle décision ferait baisser les profits réalisés par Louis Vuitton du fait du cout élevé qu’engendre l’utilisation de l’avion (1500 € / tonne). Il apparait ici  clairement un manque de politique commune concernant les transports. Le directeur de Louis Vuitton devrait uniformiser ses décisions dans le but de faciliter la prise de décision de ses cadres. II Recommandations ......

Words: 2503 - Pages: 11

Cas Peugeot Sa

...formelle avec des fonctions et des pouvoirs mal définies. Cette structure n'est pas à même d'assurer la pérennité du groupe et son image. Remettre l'accent sur la culture d'entreprise et la réputation de PSA paraît primordiale. | Recommandations | Un des grands points faibles du groupe PSA réside dans l'omniprésence de la famille Peugeot dans le domaine des décisions stratégiques et des conflits au sein même de la famille Peugeot. Ce qui paraît le plus urgent est de restructurer le groupe PSA qui visiblement connait en dehors de la tension de l'état, la réputation dégradante, des désaccords au sein même du groupe. Pour ce faire, on peut proposer de réintégrer des représentant des salariés dans le conseil de surveillance ce qui va permettre d'améliorer le climat social, de réconcilier PSA avec ses salariés et mettre l'accent sur une culture d'entreprise "soucieuse du bien être des salariés". Par ailleurs, au vue de l'analyse Pestel, on remarque une dominance des voitures de gamme inférieures ou moyennes en France. Ainsi, déployer une stratégie de montée en gamme en France n'est pas pertinente, plus encore, la montée en gamme en Europe subit la concurrence de Volkswagen largement dominant. De ce fait, la stratégie de montée en gamme doit être déployée hors Europe. Pour répondre a cette stratégie, on pourrait......

Words: 1836 - Pages: 8

Dzadz

...et le Conseil de la République, est le pilier du régime. Il procède à l'élection du président de la République. Celui-ci n'a qu'un rôle secondaire. Il désigne le Président du Conseil, c'est-à-dire le chef du gouvernement, mais ce dernier, pour pouvoir former son gouvernement, doit être investi par l'Assemblée nationale. Ce point explique en grande partie la fragilité du régime et ses dysfonctionnements. De nombreux partis politiques sont représentés à l'Assemblée, ils sont souvent divisés. Un gouvernement, pour être constitué, doit reposer sur une coalition, c'est-à-dire une alliance entre partis permettant de former une majorité. Ces alliances ont beaucoup de mal à rester soudées dès lors qu'un dossier sensible est abordé. Au moindre désaccord, les coalitions explosent, provoquant la chute du gouvernement. La question de la décolonisation va ainsi renforcer l'instabilité ministérielle. b. La crise du 13 mai 1958 Le contexte de la guerre d'Algérie précipite la chute de la IVe République (voir fiche La guerre d'Algérie). Le 13 mai 1958, une manifestation est organisée par les colons à Alger. Ils tiennent à honorer la mémoire des soldats français tués par le FLN. Ce même jour est annoncé à Paris l'investiture d'un nouveau président du conseil, Pierre Pfimlin. Celui-ci est connu pour être partisan d'une solution négociée avec le FLN. Pour les colons, cette position signifie que le gouvernement envisage peut-être l'indépendance de l'Algérie, ce qui à leurs yeux, est......

Words: 1441 - Pages: 6

Louis Vuitton Case

...2. Dysfonctionnements dans le management de la Supply Chain et recommandations Dysfonctionnements dans le management de la Supply Chain : * Mauvaise circulation de l’information, désaccords stratégiques entre les directeurs de service ; * Fréquence des ruptures de stocks ; * Demande prévue sous-évaluée par rapport à la demande effective, crée la rareté d’une certaine manière mais c’est un manque à gagner énorme. (crainte des invendus) ; * Structure lourde (Gros centre logistique, entrepôt central) permet un contrôle et gage de qualité mais perd en flexibilité ; * Délais dans le traitement des commandes : Points de vente font des commandes seulement 1 fois par mois sachant que les délais d’approvisionnement sont de 6 à 8 semaines ; * Délais et coût du transport : 3 semaines en bateau et/ou €1500/tonne en avion pour satisfaire les ruptures de stock ; * Incohérence entre le mode production artisanal, long et coûteux et le lancement accéléré de nouveaux produits qui demande de la réactivité et de la flexibilité. Recommandations : * Accroitre l’indépendance des entrepôts, dans leur prise de décision, commandes à la base ; * Insister sur la circulation de l’information entre les différents points de vente, traitement direct de l’information entre les points de vente et les sites de production pour une meilleure réactivité ; * Refonder la structure de la Supply Chain de façon à ce que la Demande soit l’instigateur du renouvellement...

Words: 1138 - Pages: 5

Complexité - Modèle de Grenier

...les systèmes évoluant par la succession de crises conduisant à des changements significatifs dans l’entreprise : les équipes soudées de la phase 1 se divisent dans la phase 4. Les crises structurelles sont remplacées par des crises de « contenu ». III. Prendre une décision de manière rationelle est possible seulement dans des conditions très restreintes. Ce n’est pas possible en cas de désaccord, d’ambigüité ou d’incertitude. Mais que signifie le terme rationnel ? Tout d’abord, une prise de décision rationelle doit se dérouler dans un univers simple et statique, c’est-à-dire un univers dans lequel le nombre et la fréquence de changements et de variables doit être le plus petit possible. A l’inverse, plus l’environnement est coplexe et dynamique, plus les process de résolution ou de prise de décision nécessitent un jugement approfondi et de nombreuses compétences pour touver une unique solution par une unique méthode. En effet, dans le cas d’une telle situation, chacune des solutions ne peut pas être analysée par les même moyens ou les mêmes outils. Pour ces raisons, selon les désaccords, l’ambigüité ou les incertitudes dans une situation, les actions et les réponses requises doivent être différentes des règles préétablies et des procédures habituellement utilisées dans un processus rationnel de prise de décision. En effet, dans le domaine de la prise de décision, le terme « rationnel » fait appel à des notions de processus et de solutions répétitifs et familiers, qui......

Words: 1282 - Pages: 6

La Chine En Amérique Latine

...classique), le soutient afin d’assurer son « bon » fonctionnement dans une perspective de « développement ». Or, c’est justement en remettant en cause ce terme, qui semblait être naturel, en tous les cas consensuel, qu’a pu être mis à nu les enjeux, contradictions et oppositions d’un processus dont les relations avec la Chine sont comme le prolongement. Ce que, dans les discours officiels latino-américains, on appelle « développement », c’est un « tout à la croissance », la défense prioritaire de taux de croissance positifs (et plutôt à deux chiffres). Ceci est une stratégie mondiale partagée aussi bien par la gauche que la droite, par le gouvernement chinois et le nouveau président français, avec son Pacte pour la croissance en Europe. Les désaccords, qui distinguaient les gouvernements de gauche (majoritaire maintenant sur le continent) et de droite, concernaient la forme que devait prendre ce processus – privatisation, nationalisation, partenariat privé-public, implication des multinationales – et la redistribution (ou non) des bénéfices – pour financer des programmes sociaux de lutte contre la pauvreté ou au bénéfice du capital transnational. La manne de recettes que de tels projets garantissent pour le financement des programmes sociaux constitue un facteur de légitimation clé. L’effet compensateur tient alors, d’une part, au fait que ces politiques sociales sont subordonnées aux objectifs macroéconomiques, d’autre part, au jeu d’équilibre que l’État doit réaliser......

Words: 3252 - Pages: 14

Catholique. Je Crois Avoir Compris Pourquoi

...Je crois avoir compris pourquoi les autorités religieuses catholiques ont fait comme cela. Pourquoi ils ont interdit la lecture de la Bible dans le passé, Pourquoi aujourd'hui il ne motive aucunement sa lecture, sans l'interdire. Ils l'ont fait pour assurer que leur propre interprétation, et seulement celle ci, allait prévaloir. Nous pouvons les critiquer, être en désaccord, reste que leurs intentions étaient bonnes: facilité la vie de tout un chacun. D'autres chrétiens, eux, ont choisit la voie beaucoup plus complexe d'inciter la lecture de la Bible et de faire face aux questionnements, aux incompréhensions de tout un chacun. C'est ainsi que chaque dimanche, ils ont, et le font toujours, choisi de faire des enseignements de la Bible quitte à ce qu'il y ait de discussions vivent. Nous pouvons les critiquer, être en désaccord, reste que leurs intentions étaient bonnes: stimuler la réflexion de tout un chacun, stimuler l'analyse de texte de tout un chacun. Maintenant, reste le danger que ceux qui prodiguent les enseignements peuvent en avoir des interprétations ambigües, voire en désaccord avec d'autres; et quelques fois non alignées avec celle de l'Eglise catholique. Ni l'un, ni l'autre n'est probablement tout faux; à moins de faire face à un gourou, à un prélat égocentrique. Reste à tout un chacun d'être prévenant par rapport à ses choix. Celui, ou l'organisation qui prône qu'on le vénère lui, qu'on l'adore ou que nous adorions autres images que......

Words: 408 - Pages: 2

Systra Management

...   des   budgets   mensuels.       Le   budget   mensuel   est   contrôlé   par   les   contrôleurs   de   gestion   régionaux.   Les   directeurs  de  chaque  filiale  remontent  les  informations  le  8  du  mois.  Il  y  a  donc  douze   remontés   supplémentaires.   Chaque   mois   une   nouvelle   explication   du   budget   complète   les  reprévisions.  Ensuite,  deux  jours  après  avoir  remonté  les  informations,  ils  remontent   les  analyses.  Les  analyses  sont  vérifiées  par  le  contrôleur  financier.  En  cas  de  désaccord,   le  contrôleur  financier  s’adresse  directement  à  la  filiale.    Pour  cette  partie  du  calendrier   budgétaire,  les  filiales  et  entreprises  sont  organisées  en   centres  de  profit.  Ces  centres  de   profit   doivent   avoir   une   correspondance   avec   des   zones   géographiques.   Une   fois   que   les   partis  se  sont  mis  d’accords,  on  compare  les  chiffres  du  mois  aux  chiffres  du  mois  en  n-­‐1   et  au    budget  mensualisé.     En   cas   d’écart   sur   le   mois,   la   filiale...

Words: 4127 - Pages: 17

Dfghjklm

...mai 1998, Elizabeth, trésorier de transporteurs continentaux, avait examiné les avantages et les inconvénients de plusieurs méthodes alternatives de financement pour l'acquisition de Midland Fret, Inc. Par ICC. à une récente réunion des administrateurs du conseil d'administration, il y avait eu un désaccord réel quant à la meilleure méthode du financement de l'acquisition. Après la réunion, Mme Thorp avait été demandé par John Evans, président de la CCI, d’évaluer les arguments présentés par les différents directeurs et de définir une position à prendre par la direction lors de la réunion de juin du directeur. CCI était un général transporteur routier de marchandises réglementé dont les routes couru la longueur de la côte du Pacifique, de l'Oregon à la Californie vers le Midwest industriel, et de Chicago à plusieurs points dans le Texas. Fondée en 1952 par trois frères, l'entreprise avait connu peu de croissance jusqu'au milieu des années 1970. À ce moment M. Evans a rejoint le cabinet en tant que président, après de nombreuses années en tant que cadre d'un transporteur orientale majeur. M. Evans d'abord concentré ses efforts sur dépenser les revenus de l'ICC sur les routes existantes à travers un effort de marketing intensive et un accent renouvelé sur l'amélioration du service. EN 1982 en utilisant le produit de premier appel public à l'ICC d'actions ordinaires, M. Evans a commencé un programme conçu pour réduire les coûts d'exploitation grâce à une combinaison de grande......

Words: 1708 - Pages: 7

Les Enjeux Des Jeux Olympiques

...transformations économiques et sociales du siècle et ont bénéficié de nombreuses avancées technologiques. Les villes candidates à l’organisation des Jeux sont à la recherche de notoriété et d’excellence. Les Jeux vont permettrent des transformations et des aménagements notamment au travers de projets architecturaux et urbanistiques de grande ampleur. Ces projets mettent en œuvre de nombreuses technologies qui vont laisser des traces indélébiles dans le paysage urbain et qui vont entraîner des coût financiers colossaux. Un autre enjeu de taille est à l’actif de cet événement d’influence mondiale, il s’agit de l’enjeu politique. Chaque olympiade est l’occasion de faire passer ses idées, de montrer son soutien à une cause, son désaccord avec une idéologie, … L’impact planétaire que les Jeux détiennent et leur rôle de messager international en font encore aujourd’hui un événement majeur de notre histoire et de notre monde. On peut se demander toutefois si l’économie des Jeux va continuer vers une voie commerciale comme elle tend à le faire de plus en plus, en effet même la Chine, pays communiste à économie de marché, s’engage dans cette voie. Affaire à suivre … Malgré toutes ces questions, la devise des Jeux perdure depuis 1894 et reste encore le symbole même de la beauté du sport : « Citius, altius, fortius … » (« plus vite, plus loin, plus fort … ») [pic] [pic] [pic] [pic] [pic] [pic]...

Words: 5366 - Pages: 22

Cycle de Doha

...cycles. Se déroulant de 1986 à 1994, il aboutit Aux accords de Marrakech en avril 1994 et finalement la création de l’OMC. Ce cycle a notamment institué le GATS et le l’ADPIC. Le cycle d'Uruguay est la plus importante négociation internationale de l'histoire. Il a abordé les domaines suivants : Télécommunications de base, services financiers, agriculture et services. Le cycle de Doha C’est le dernier cycle, celui-ci c’est soldé par un échec car les grandes puissances ne sont pas arrivées à se mettre d’accord. Ce cycle portait sur les pays en développement. Il devait permettre l’accès des produits agricoles des pays en développement sur les marchés des pays riches et une baisse significative des douanes sur l’agriculture. Mais face au désaccord permanent entre les différentes parties, le directeur général de l’OMC, Pascal Lamy, a officiellement suspendus les discussions en 2006. Il se sera déroulé de 2001 à 2006. Avec la crise de 2008, et le sommet de Pittsburgh, le cycle devrait se conclure courant 2010 ou 2011. En detail, Le cycle de Doha a été entravé jusqu’ici par une alternance frustrante d’avancées et de reculs. Le monde aurait pourtant beaucoup à gagner à une issue favorable des négociations en cours, surtout si l’on en croit l’estimation selon laquelle des gains de la libéralisation du commerce qui s’ensuivrait pourraient atteindre 500 milliards de dollars. Mais il sera difficile de déboucher sur des résultats significatifs : les partisans résolus de la......

Words: 1069 - Pages: 5

Eklffmjpjgpzoejgdkjvmkjpzejgzpkegjzkej

... Schéma n°05 : Gille d’évaluation de la formation : Formation : gestion de projet N° du groupe : …………………………… heure :………………………… date ………………….. Nom du formateur, de la formatrice :………………………………………………………………….. Les objectifs de la session sont-ils atteints ? …………………………………………………………. a) …………………………OUI ………………………………….. NON ……………………………… b) ……………………….OUI …………………………………. NON ……………………………….. c) ……………………….OUI …………………………………. NON ……………………………….. d) ……………………….OUI………………………………….. NON ……………………………….. Indiquez votre degré d’accord envers chacun des énoncés présentés ci-dessous, en utilisant l’échelle suivante : 1=tout à fait en désaccord 2=en désaccord 3=plus ou moins en accord 4=en accord 5=tout à fait en accord 1. J’étais motivé(e) à suivre ce cours ………………………………………………………………………………..… 1 2 3 4 5 2. Les objectifs de la formation étaient clairs et précis……………………………………………………..….1 2 3 4 5 3. Le contenu de la formation correspondait à mes besoins et mes préoccupation…...1 2 3 4 5 4. Les techniques d’enseignement ont favorisé l’apprentissage …... 1 2 3 4 5 5. Les exercices et les activités étaient pertinents à la formation…... 1 2 3 4 5 6. Le formateur communiquait de façon claire et dynamique…... 1 2 3 4 5 7. Le formateur a respecté le rythme d’apprentissage des participants …....... 1 2 3 4 5 8. Cette......

Words: 22505 - Pages: 91

Sci Avantages Et Inconvénients

...création et de gestion qui demandent temps et rigueur. Détaillons ci-dessous une liste des coût élémentaires nécessaires à la création de ce type de société : • 35€ de rédaction des statuts, il est également possible d’utiliser des statuts gratuits néanmoins, il est très important de passer du temps à bien étudier votre situation afin d’apporter des modifications notamment sur les processus de prise de décision, de cession de part. En effet, si ce type de société peut présenter des avantages quant aux modalités de prise de décision (existence d’un gérant ...) il convient néanmoins de bien délimiter le pouvoir des différents associés selon le motif initial de la création de cette société afin de protéger les intérêts de chacun en cas de désaccord (pouvant mener à la disparition de la SCI en cas de désintérêt entravant son bon fonctionnement, sur décision de justice). • Coûts d’enregistrement des statuts de la SCI auprès du centre des impôts. Ce coût pouvant influencer le montant du capital fixé est aujourd’hui l’objet d’une exonération en cas d’apport en numéraire ou d’apport de bien immobilier à une SCI soumise à l’impôt sur le revenu. • 150€ pour l’insertion de l’annonce de création dans un journal d’annonces légales. • 100€ pour l’immatriculation sur le RCS (Registre national du Commerce et des Sociétés) Ainsi, la création simple d’une SCI peut se limiter à un montant de 250€ néanmoins, son fonctionnement entraine également des coûts et nécessite un investissement non......

Words: 3801 - Pages: 16

The Ivth Republic

...En dépit de cette instabilité ministérielle, les partis de la "troisième force" s'associent, une dernière fois, aux élections législatives du 17 juin 1951. L'objectif est alors de barrer la route aux communistes et au RPF dont tout indique que l'audience est en train de s'élargir. V. Les premiers pas du RPF 1. Grâce à une réforme électorale taillée sur mesure, la "troisième force" conserve, de justesse, la majorité. Le grand perdant est le MRP - qui perd la moitié de ses sièges - tandis que le baptême électoral du RPF est un formidable succès : il devient le premier parti de France. Ébranlée par le résultat du scrutin, la coalition parlementaire s'épuise à rassembler ses forces éparses. Peine perdue. 2. Les socialistes, en désaccord avec la loi Marie-Barangé d'aide à l'enseignement privé, se retirent. La coalition s'effrite et se traduit par la constitution, entre 1952 et 1956, de divers gouvernements de centre droit plus ou moins au début soutenus par le Rassemblement du peuple français. Une fois de plus, l'instabilité ministérielle devient la règle. VI. Sous le signe de la guerre froide 1. Au cours de cette période, la reconstruction du pays s'achève tandis que son expansion économique devient réelle. Mais les gouvernements de la coalition, fondés sur le tripartisme ou la "troisième force", sont confrontés à des difficultés économiques dont une forte inflation monétaire que complique la hausse des matières premières, un effet de la guerre de Corée......

Words: 2310 - Pages: 10